mathec  
 
Offres d’emploi et de stages
Espace membre
 
 
 

 

     
  ACTUALITES
 
  MALADIES AUTO-IMMUNES (MAI) ET AUTO-INFLAMMATOIRES
   
 
 
   
 
  • • 04 octobre 2017

    1ère journée MATHEC,
    Hôpital Saint-Louis, Paris, France



    • 06 Octobre 2017

    1ère Journée du Centre de Référence Maladies Auto-immunes et Systémiques Rares, à l’hôpital COCHIN,
    Paris, France


    • 20 au 21 octobre 2017

    Journée scientifique du GFRS,
    Marseille, France


    • 17 novembre 2017

    4ème journée de la SSc des CRMR Maladies Auto-Immunes Systémiques Rares,
    Université Paris Descarte, Paris, France


    • 15 au 17 février 2018

    5th Systemic sclerosis world congress,
    Bordeaux, France


    • 18 au 31 mars 2018

    44th Annual meeting of the EBMT,
    Lisbonne, Portugal

   
  AGENDA
 
 
 
MAI   Un enjeu majeur   Traitement des MAI   Perspectives
   
 
Perspectives avec les autres produits de thérapie

La plupart des chimiothérapies utilisées pour les greffes de moelle au cours des MAI reposent sur de fortes doses de cyclophosphamide avec ou sans serum antilymphocytaire polyclonal ou monoclonal et sont en fait des procédures non myélo-ablatives, puisque les CSH sont résistantes au cyclophosphamide. Si le principe thérapeutique de la greffe de CSH reste lié à l’immuno-ablation associée au conditionnement intensif, les différents types de procédures (mobilisation, conditionnement et nature des CSH réinjectées) sont susceptibles de modifier les résultats. La greffe de CSH pour le traitement des MAI est plus qu’un simple moyen d’augmenter le traitement immunosuppresseur, et la mobilisation des CSH et des progéniteurs médullaires ainsi que des différents éléments du stroma médullaire ont sans doute un rôle non négligeable. Les progrès importants ont été réalisés dans la connaissance des CSM multipotentes au niveau de la moelle. Il a été montré que l’interaction entre les Cellules Souches Mésenchymateuses (CSM) et les progéniteurs de l’hématopoïèse agissent sur la différenciation précoce et la lymphopoïèse des cellules B. De plus, ces CSM, qui font partie du micro environnement spécialisé, participent à la régulation de la survie et à la différenciation des CSH. Ces données nous ont conduit à étendre notre recherche pour analyser les CSM comme autre produit de thérapie cellulaire chez les patients atteints de MAI.
     
  Maladies Auto Immunes et Thérapie Cellulaire maj : 24/10/2016